Mon coup de coeur de ce week-end à Strasbourg : le musée Alsacien!

Cour_Mus_e_alsacien


Alors que je voulais m'éloigner du centre cathédrale, des marchés de noël et leurs foules bigarrées, j'ai décidé d'aller visiter ce musée d'arts et traditions populaires. Je m'attendais à un espace à la présentation vieillotte et un peu poussiéreuse. Grossière erreur.

Le musée est tout ce qu'il y a de plus mignon (oui, je sais, pour un musée ça fait bizarre) et de plus charmant. Le parcours emmène le visiteur à travers d’anciennes demeures strasbourgeoises reliées par des escaliers et des coursives en bois.


002_alcoveQuand on traverse les salles de reconstitution, les planchers craquent, ce qui participe de son charme.

Ici une "Stube" ou pièce commune, d'une maison de Wintzenheim il y a un siècle. Dans l'alcôve se trouve le lit des maîtres de maison. Il est garni d'un épais oreiller et d'un édredon revêtu de kelsch, tissu de chanvre à carreaux bleus, rouges ou bicolores. Et par le froid qu'il fait en ce moment, on rêve de s'y glisser bien au chaud....
moulang
Mais le musée présente, outre ces reconstitutions, parfois fantaisistes mais qui nous ravissent, une large collection d'objets illustrant la vie quotidienne familiale et paysanne des années 1750 à 1860.
Se succèdent donc des espaces consacrés aux différentes étapes de la vie : naissance, communion, mariage, décès. Mais sont aussi évoqués la conscription, les costumes régionaux et les activités quotidiennes telles que la cuisine.

Ici un moule à petit pain d'épices en bois de poirier

Puis viennent d'autres espaces thématiques autour des activités de production, l'élevage laitier, la viticulture, la poterie.




amulet

Pour finir, le musée alsacien présente une grande collection d'objets ayant trait aux croyances et aux religions, qu'elles soient protestante, chrétienne ou juive, le musée ayant en dépôt un grand nombre d'objets de la Société d’Histoire des Israélites d’Alsace et de Lorraine, telle cette amulette pour femme en couches du 19e siècle.

Inscription en yébreu : formules kabalistiques       demandant l'aide des anges contre les mauvais esprits.
      Coll. SHIAL, Musée Alsacien Strasbourg.






020_voeuAutre exemple ce canivet de Mulhausen (Bas-Rhin), du 19ème siècle.

En Alsace, l’usage de conserver une image en souvenir d’un moment important de la vie, était particulièrement développé. Les plus anciens de ces documents
sont les lettres de baptême, offerts par la marraine ou le parrain à l’enfant qui vient d’entrer dans la vie. Majoritairement issus des milieux protestants, ces textes souhaitent à l’enfant une vie très chrétienne et font souvent allusion au rachat des péchés par l'eau du baptême. L’austérité du texte est souvent compensée par la gaieté des couleurs et des motifs décorant le document, témoignages de l’art populaire. Certains de ces souhaits sont l’œuvre d’artisans spécialisés, capable d’une grande maîtrise technique et artistique. C’est le cas de ce document, réalisé avec la technique du canivet qui consiste en un découpage au canif des multiples motifs traditionnels agencés avec habilité, puis rehaussés de couleurs.


A découvrir absolument !

Musée Alsacien
23-25, quai Saint-Nicolas
Strasbourg