16 juin 2011

Une histoire des parents d'écrivains

Voilà ce qu'il y a depuis un moment sur ma table de chevet. Chose assez rare chez moi qui ai pour habitude de dévorer les livres. Mais il faut dire que ce n'est pas un roman et s'il se lit assez aisément, il faut quand même s'enquiller les quelques 300 pages de décortication à l'extrême d'échanges épistolaires et autres journaux intimes. En clair les chapitres se suivent et se ressemblent (qu'ils soutiennent ou pas leur rejeton, les aides financières,  la peur du qu'en dira-t-on... tout y passe) tellement que j'ai pas... [Lire la suite]