19824192En ce moment on fait dans le film français, oui Madame, que nous on soutient la création, l'exception française, le patrimoine et tutti quanti.
Et en prévision du réveillon en famille et belle-famille, à la séance de 18h, notre duo s'est dirigé vers La délicatesse.
Bon je suis pas une fan d'Audrey Tautou, je trouve que comme pas mal d'acteurs devenus à un moment fort "bankable", on a trop vu leur tête, à vous en dégoûté. En tout cas moi. Mais c'est les fêtes, l'esprit de Noël,et le proche repas en belle-famille nécessite un film léger et drôle.
Sauf qu'on se marre pas beaucoup. Je sais pas pourquoi je m'étais imaginée ça...car on sortirait plutôt les mouchoirs.
Par ailleurs, comme ce film est tiré du livre du même nom -que je n'ai pas lu- c'est plutôt dur de parler du scénar'. Mais je peux supposer qu'il colle assez bien au déroulé du roman. Cependant mis en images ça donne quelques couacs assez curieux. Certaines scènes sont trop appuyées alors que l'on aimerait voir des situations plus fouillées (comment ça pas de scène après l'apéro-catastrophe chez la meilleure copine super désagréable devant le petit canard noir ?).

Audrey Tautou, que j'ai trouvée là moins agaçante, est assez touchante en veuve murée dans son chagrin et son silence. Il m'a cependant fallu faire certains efforts quant à l'esthétique modeuse du personnage car la costumière du film a eu parfois de bien curieuses idées pour la vêtir.
Quant à François Damien , en joker amoureux, disgracieux et légèrement ringard, il tire son épingle du jeu même si certains gros plans ne lui sont vraiment pas flatteurs...

Tout ça pour dire que si La délicatesse n'omet pas certaines maladresses, le film ne fut pas trop désagréable à regarder en cette fin d'année.